En Poitou-Charentes

Les délégations départementales
Rejoignez nous !
Mon compte
Site national

ETUDE-PROMENADE à 17700 MARSAIS le 27 avril 2014

 

COMPTE-RENDU DE VISITE   Plan Marsais

 

MARSAIS ET SES QUATRE VILLAGES

(Boisse – Quatre maisons – Hôpiteau – Beaumont)

Où sommes-nous ? Au nord de la Charente Maritime, près des Deux-Sèvres, près de Surgères, en Aunis.

Pourquoi y-a-t-il autant de grandes maisons de pierre, aux façades bien ordonnées et aux belles propriétés encloses de mûrs ?

IMG_8306r

 

Parce qu’avant l’arrivée du  phylloxéra, il y avait de la vigne, donc du vin qui était distillé dans de grands bâtiments où on recevait la vendange pour la presser et la stocker dans de nombreuses barriques, et ensuite brûler le vin l’hiver dans la distillerie.

En 1878, 164 631 hectares, et en 1900, 50 000 hectares ont été atteints. La vigne n’a pas été replantée et a fait place aux fourrages artificiels pour l’élevage laitier, d’où arrivée des laiteries ; St Georges du Bois dite de Chaillé en 1888 et Bois Hardy à Marsais en 1989 (quel dommage de ne pas conserver ce lieu de mémoire en état).

 

La présence d’un dolmen atteste d’une occupation ancienne, suivi de l’implantation d’un calvaire et d’une croix de mission. La chaussée de Marsais qui témoigne de l’implantation des romains a été empruntée par les « Jacquets », pèlerins de St Jacques de Compostelle mais aussi un château disparu, et à l’Hôpiteau, l’existence d’une ancienne léproserie. Des habitants ont émigré au Canada, il y avait des tisserands, des meuniers, et en 1934, de nombreux métiers (bouchers, cafetiers, cordonniers, couturières, épiciers, maçons, maréchaux-ferrants, minotiers).

Ecussons des artisans de Marsais (collection mini-musée de Marsais )

Ecussons des artisans de Marsais
(mini-musée Marsais)

L'église.

 

Avec une quarantaine adhérents, le matin, nous avons fait une approche globale du village dans l’église du 19e : beaux vitraux, belles dalles et voûtes ogivales en bois lambrissé coloré. Souvenir de Jean-Philippe Marchand, évêque massacré aux Carmes en 1892 et devenu saint en 1936.

Mme FORTIN, Présidente et M. BOUCHAND, notre Guide

Mme FORTIN, Présidente et M. BOUCHAND, notre guide

IMG_8253r

 

 

 lambrissé

IMG_8265r IMG_8264rIMG_8263r

 

L'Habitat

Le musée fondé par les « Amis du vieux Marsais » est devenu municipal, il relate l’ethnographie du village : vieux outils de tisserands, paysans, de la vie quotidienne, et du matériel de pompier.

IMG_8273r

IMG_8330r

 

 

 

 

 

 

 

Dans la rue principale de Marsais, nous avons remarqué plusieurs belles maisons à étage, avec grenier, mais aussi une maison longue avec grenier, très simple, légèrement colorée, avec une belle imposte à la porte. Dans le village, beau hangar à piliers de pierre carrés qu’on ne nomme pas « balet », lavoir couvert, les ferrures des portes sont droites et obliques, c’est l’Aunis.

 

IMG_8312r

A l'extrémité du village, belle demeure en pierre de taille, couverte d’ardoises, bâtie par Mathias et vendue à M. Coudé du Foresto (maire de Marsais), puis à M. Branger (maire de Surgères, député et  sénateur). M  et Mme Branger nous ont fort aimablement reçus dans la grande cour bordée par de beaux bâtiments en parfait état.

 

 

 

 IMG_8343r

Autre belle propriété : « Logis de Beaulieu », très longues maisons en pierre, couvertes de tuiles, et percées de nombreuses fenêtres et portes, belle allée d’arbres. La propriété est passée de main en main par mariage, pour arriver aux Saint-Gal et qui nous ont ouverts leur

leur porte pour voir de beaux cuveaux avec foyerIMG_8348r

pour faire la bujhée, dont la grandeur montre

l’importance de la propriété.

 

Une mention" très bien" pour ces deux propriétaires qui nous reçoivent et entretiennent le patrimoine pour le plaisir de tous. Encore merci.

IMG_8352r

 

Le cimetière nous a surpris par sa grandeur et par le grand nombre de tombes anciennes, par un quartier de tombes d’enfants, par les grandes chapelles des familles aisées mais aussi par des tombes en longueur, inhabituelles, pourquoi ce genre de sépulture ?  

Mme Paul Marchand en pleine explication

Mme Paul Marchand en pleine explication

 

L’Hôpiteau : un mur garni d’objets agricoles où il faut deviner leur utilité nous a permis d’évoquer la vie d’autrefois.

 

 

 

 

Maison de M. BOUCHAND :

 

dalles nantaises avec petites fleurs, puits, grand hangar ouvert sur un beau jardin, vieille maison avec glycine, mangeoire à chevaux,potager, four à pain avec placard pour sécher les plumes des volailles, buanderie avec deux bujhours (foyer disparu).

                     IMG_8379r                     IMG_8373r       

 

IMG_8368r                    IMG_8377r

Journée conviviale avec arrêt pique-nique à l’abri pour les uns, et repas au restaurant pour les autres  « Au Moulin de Migré » où nous avons été reçus comme des rois par un temps de « cheun » !

 

Merci à Messieurs. Bouchand et Hillaireau qui nous ont permis de connaître ce village.

                                                                                                   Jacqueline FORTIN

PS : Nous avons apprécié l'humour marsaisien sur les affichages urbains...

IMG_8272r